Domaine du Grand Castelou
Route de Montfort, D32

11 100 Narbonne
Site Orange
Le téléphone par France Télécom/Orange

Alors que le télégraphe électrique s'étend à travers le monde, notamment avec la pose du premier câble transatlantique en 1865, une nouvelle technique voit le jour sous le nom de "télégraphe parlant".
De nombreux chercheurs eurent l'intuition du téléphone. Charles Bourseul, agent du télégraphe au bureau de La Bourse à Paris, démontre, en 1854, que les vibrations de la voix humaine peuvent être transmises, mais rencontre un scepticisme général.
En Allemagne, en 1861, Philippe Reis réussit à transmettre de la musique, mais il ne réussira pas à transmettre la parole.

En septembre 1871 : Antonio Meucci dépose une demande provisoire et payante de brevet d'invention du téléphone. N'ayant pas les moyens de la prolonger, il la laisse expirer en 1874.

14 février 1876 : à 14 heures, Graham Bell dépose son invention deux heures avant un américain : Elisha Gray.
Graham Bell travaillait dans le laboratoire où Meucci avait entreposé son matériel ! (le 15 juin 2002, le Congrès américain a officiellement reconnu que l'inventeur italien, Antonio Meucci, est celui à qui on doit l'invention du téléphone et non A.Graham Bell comme on l'avait prétendu jusqu'ici),

Le système de Bell est fondé sur le principe de l'induction électromagnétique. Les vibrations communiquées par la voix à la membrane du transmetteur entraînent une variation du flux magnétique d'un barreau aimanté placé devant lui, ce qui provoque des courants électriques, dits d'induction.
L'invention du microphone, en 1877, par l'américain Hughes, est la base de toutes les autres recherches effectuées, comme le microphone à pastille de charbon de Thomas A. Edison. Ce dernier joue un rôle décisif dans l'histoire du téléphone en augmentant sa capacité.
Les premières lignes téléphoniques suivent le développement du télégraphe et n'offrent que des liaisons point à point.
La création de centraux de commutation, pour organiser un vrai réseau téléphonique devient rapidement une nécessité.
En 1878, un premier standard téléphonique commercial est mise en service dans le Connecticut. Strowger permettra, en 1891, l'extension du réseau téléphonique, grâce à la mise au point du premier système électromécanique de commutation.
A l'aube du XXème siècle, le téléphone devient le signe de la modernité. Il envahit les bureaux et modifie considérablement la vie quotidienne à la ville comme à la campagne.

En France

A partir de 1878, avec la création d'un ministère des Postes et Télégraphes, l'administration des télégraphes est absorbée par les services postaux.

Lorsque le téléphone apparaît, en France, en 1878, il est concédé à une société privée.

En 1889, le téléphone est nationalisé, mais est rattaché au télégraphe, au sein du "service du matériel et de l'exploitation électrique".

Ce n'est qu'en 1909 que sont créées deux directions recouvrant clairement les activités de télécommunications : une direction de l'exploitation télégraphique et une direction de l'exploitation téléphonique.

Il faut attendre la seconde guerre mondiale pour que les Pouvoirs Publics prennent conscience de l'importance de la recherche et du développement en télécommunications.

En 1941, la Direction des Télécommunications est créée au sein du ministère des PTT, ce dernier ayant gagné son deuxième T pour "téléphone" en 1923.

Le Centre National d'Études des Télécommunications (CNET) voit le jour en 1944. On assiste, ainsi, à la reconnaissance de la spécificité des services de télécommunications, même s'ils restent sous l'emprise des services postaux.

Dans les années 1970, face à une demande en équipements téléphoniques de plus en plus croissante un réaménagement des structures est mise en place.

Le rôle de la Direction Générale des Télécommunications (DGT) est affirmé et un service du personnel distinct de celui de la Poste reconnaît la spécificité des métiers et des carrières aux Télécommunications.

L'autonomie des Télécommunications s'amorce. En 1988, la DGT prend le nom de France Télécom.

Mais ce n'est que le 1er janvier 1991 que France Télécom devient exploitant autonome de droit public.

Dates importantes pour le téléphone

28 août 1854 : Publication dans l'Illustration d'un article du Français Charles Bourseul énonçan le principe de fonctionnement du téléphone,
1861 : L'Allemand Philippe Reis réalise un appareil permettant de transmettre à distance des sons musicaux. Il le baptise "le téléphone",
14 février 1876 : L'Ecossais Graham Bell dépose une demande de brevet de téléphone au bureau des patentes,
juin 1876 : démonstration publique du téléphone de Bell à la Foire-exposition de Philadelphie,
4 avril 1877 : premier abonné au monde : un riche négociant de Salem qui fait construire une ligne téléphonique pour relier sa villa de Sommerville,
29 octobre 1877 : Antoine Bréguet présente à l'Académie des sciences un appareil prêté par Bell lui-même,
28 janvier 1878 : mise en service du premier standard téléphonique à New-York (20 abonnés),
1878 : création d'un ministère des Postes et Télégraphes en France,
26 juin 1879 : Adolphe Cochery, ministre des Postes et Télégraphes prend un arrêté autorisant la création de sociétés d'exploitation du téléphone,
8 septembre 1879 : publication par les trois sociétés exploitantes du téléphone de la première "liste de souscripteurs" français, comportant 80 noms,
10 décembre 1880 : fusion des trois concessionnaires qui créent la Société générale des Téléphones (SGT),
16 juillet 1889 : vote par la Chambre de la nationalisation du téléphone à une très large majorité : 435 voix pour, 65 contre,
1er septembre 1889 : prise de possession par l'Etat des installations de la SGT,
1890 : L'origine du mot "allô"...
Le fait de répondre « allô » tient à une tradition, une convention.
De la même façon que l'on dit « O.K. » quand on a compris, comme on dit « euh... » quand on hésite. Chaque langue a un mot passe-partout qui signifie, quand on décroche le récepteur du téléphone, qu'on est attentif à ce que notre interlocuteur veut nous communiquer. En japonais, on dit « Moshi Moshi », en italien on utilise le terme « Pronto » (salutations). L'origine de notre « allô » est très lointaine. Le mot viendrait de « Hallow », une salutation que les marins anglais se lançaient d'un bateau à l'autre. Pour simplifier, disons que «allô » est la francisation (1890) de «hello » qui vient de l'anglais des États-Unis. On ne trouve la forme écrite de « Hello » qu'après 1880 alors que le mot est devenu la salutation la plus utilisée au téléphone aux États-Unis.
La légende veut que Thomas Edison, l'inventeur du télégraphe et du phonographe, soit le premier à avoir utilisé « Hello » au téléphone. Ses biographes affirment qu'à partir de ce moment la salutation fut utilisée par tous

5 avril 1890 : dans l'Aude, Théophile François d'Arnaudy, d'Ouveillan, obtient par arrêté ministériel, la concession d'une ligne téléphonique entre son domicile et son magasin,
10 mars 1891 : Almon-Brown Strowger dépose un brevet pour le premier système de commutation automatique,
1er juillet 1892 : mise en service du premier multiple français au central de Paris-Wagram,
8 août 1892 : inauguration à Narbonne du premier réseau urbain de l'Aude (17 abonnés),
1906 : Lee De Forest invente la triode et ouvre la voie à une nouvelle révolution, l'électronique.
1909 : grève générale des P.T.T. : sabotage des lignes,
19 septembre 1913 : mise en service du premier central automatique français à Nice,
22 décembre 1921 : présentation à la Chambre des députés du plan de redressement national du téléphone,
30 juin 1923 : la loi de finances institue le budget annexe des P.T.T.,
22 septembre 1928 : mise en service du premier autocommutateur de Paris, au central Carnot,
1941 : création du Centre national d'études des télécommunications (C.N.E.T.),
1946 : création de la Direction générale des télécommunications (D.G.T.)
1956 : Le premier câble transatlantique, TAT 1, est installé entre l'Écosse et Terre-Neuve, inaugurant le début des liaisons internationales.
1962 : un premier satellite de télécommunications est lancé : Telstar. Peu après, on inaugure les communications téléphoniques intercontinentales via satellites,
1965 : On lance des satellites géostationnaires, le premier se nomme Intelsat 1,
1970 : le VI° Plan met en avant le rôle des télécommunications dans la vie économique française,
1974 : la Direction générale des postes et des télécommunications devient le premier investisseur public et un an plus tard, le Plan de rattrapage du téléphone est adopté,
1978 : les télécoms profitent de leur maîtrise des techniques de transmission numérique et ouvrent Transpac,
1981 : à Biarritz la fibre optique est expérimentée comme support de transmission,
1983 : lancement de la télématique, par France Télécom, après l'expérience dénommée " T3V " : Télétel dans les 3 villes commençant par V : Versailles, Vélizy, Villacoublay. A son origine, le minitel était appelé " Tic-Tac ",
1984 : fort de la réussite de Pleumeur Bodou, le premier satellite de télécommunications français Télécom 1A est lancé,
25 octobre 1985 : changement de numérotation, la France passe à 8 chiffres,
1988 : création de France Télécom,
fin des années 80, la connexité numérique sur tout son territoire et commercialise, sous le nom de Numéris le premier Réseau Numérique à Intégration de Services (RNIS),
fin des années 80 : vers les autoroutes de l'information,
1991 : France Télécom devient exploitant autonome de droit public,
1993 : ouverture des premiers réseaux français de radiotéléphone GSM,
1996 : France Télécom devient Société Anonyme,
18 octobre 1996 : la numérotation téléphonique passe à 10 chiffres,
1997 : France Télécom ouvre son capital et devient côté sur les marchés boursiers de Paris et New York,
1998 : ouverture totale du marché français des télécommunications à la concurrence,.
2000 : France Télécom introduit sa filiale Internet, Wanadoo, à la Bourse de Paris et acquiert l'opérateur mobile britannique Orange et devient le n° 2 européen dans ce secteur d'activité,
octobre 2000 : la téléphonie mobile compte 26 millions d'abonnés en France

 
Haut de page

Plan d'accès
Musée du Téléphone au Grand Castelou.

Antonio Meucci.

Reversible Bell

Cliquez pour agrandir

Charles Bourseul.

 

Cliquez pour agrandir

Graham Bell

Cliquez pour agrandir

Ader 1880

Cliquez pour agrandir

Berthon-Ader 1892.

Cliquez pour agrandir

"Allô, maman, Bonne Année!"
 
Cliquez pour agrandir

Carte de voeux de Bonne année
.
 
Cliquez pour agrandir
La revue Pêle-Mêle de 1924 évoque la manière de passer un "coup de téléphone".
 
 
 
 
Nous contacter
13-Mar-2014